Les mardis au musée

Le Musée propose des rendez-vous réguliers, le mardi à 18h.

La collection du Musée de Morlaix, a priori inaccessible au public pendant le chantier du site des jacobins, continue d’exister. Dans le cadre des Mardis du musée nous vous proposons de redécouvrir les œuvres de la collection par un parcours dans la vie et l’œuvre de ces artistes que sont Paul  Sérusier, Maurice Denis, Pierre Bonnard, Gustave Courbet , Henri Le Sidaner ou Claude Monet. Venez découvrir l’œuvre du musée qui se cache derrière chaque artiste ! Ouvertes à tous, destinées à un public curieux et non spécialiste, les séances sont présentées par Béatrice Riou, directrice adjointe du Musée de Morlaix. L’Histoire de l’art y est abordée par un mouvement, un artiste, un thème, une question, autour de projections d’images mais également parfois d’œuvres de la collection du musée et s’enrichissent des échanges avec les participants.

Des rencontres sont également organisées par Les Amis du Musée de Morlaix.

ATTENTION : Les conférences ne se dérouleront plus au Musée de Morlaix. C’est à l’ancien Lycée de Kernéguès, Place Onésime Kérébel, dans l’ancienne salle d’audience (au rez-de-chaussée du bâtiment de droite) à 18h que Béatrice Riou vous attend. Le nombre de places est limité à 40 personnes par conférence. Un système de réservation a été instauré. Merci de bien vouloir adresser un mail de réservation en précisant bien le titre et la date de la conférence ainsi que vos coordonnées par mail à museedemorlaix@villedemorlaix.org ou par téléphone au  02.98.88.52.17

Tarifs et réservations:

droit d’entrée: 6,50 € ( Plein tarif)– 5,50 € (Tarif réduit) – 3€ ( chômeurs et demandeurs d’emploi) Aucun paiement par carte ne sera accepté sur place le jour de la conférence. Les personnes souhaitant acheter un carnet de coupons sont invitées à venir le retirer et le régler à l’accueil de la Maison à Pondalez aux heures ouvrables.

Le Programme  2019 :

492MARDI 5 MARS – 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience – Béatrice Riou : Henri Le Sidaner – Peintre peu connu du grand public, Henri Le Sidaner est l’un des représentants du courant intimiste du post-impressionnisme avec Henri Martin, Aman-Jean et Ernest Laurent. Rentrée dans les collections du musée en 1927 au moment de la constitution de la salle Gustave Geffroy, la petite toile Pavillon du petit Trianon est tout à fait représentative de l’œuvre de  l’artiste qui procède très minutieusement au choix de ses sujets en fait plusieurs études sur place, imprimant le lieu dans sa mémoire pour le peindre en atelier ensuite.
428MARDI 26 MARS – 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience – Béatrice Riou : Yan Dargent – Il fût l’un des plus grands illustrateurs de la seconde moitié du 19e s’exprimant tout autant dans les journaux que dans l’édition. De larges zones d’ombres subsistent sur ses débuts artistiques, le long oubli dans lequel il tomba après sa mort fît disparaitre un grand nombre d’œuvres et de documents qu’il faut aujourd’hui retrouver. Le Musée de Morlaix conserve plusieurs œuvres de Yan Dargent dont deux dessins exceptionnels de La divine Comédie de Dante.
595 (2)MARDI 2 AVRIL– 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience – Béatrice Riou : Pierre BonnardFemme au bain, dessin de Pierre Bonnard, est rentré dans les collections du Musée de Morlaix en 1927 au moment de la constitution de la salle Gustave Geffroy. C’est à l’Académie Julian que Pierre Bonnard fait la connaissance de Maurice Denis et de Paul Ranson avec qui il formera, sous l’influence de Sérusier, revenu de Pont-Aven, le groupe des Nabis.
D.997.1.3.1 faceMARDI 16 AVRIL – 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience –  Sophie Weygand: Auguste Rodin portraits d’une société – Dans les portraits qu’il exécute, Rodin ne reproduit pas les traits, il recherche la Nature. « La ressemblance que l’artiste doit obtenir est celle de l’âme […] En un mot, que tous les traits soient expressifs, c’est-à-dire utiles à la révélation de l’âme ». A travers les portraits que Rodin réalise tout au long de sa carrière, se dessine celui d’une société artistique, de commanditaires ou de mondains qui entourent l’artiste et fréquentent l’atelier au tournant du siècle.  Le musée de Morlaix conserve le buste de Gustave Geffroy et celui de Madame Russel, portraits révélateurs du lien entre l’artiste et son modèle.

 

ANONYME.Angola.2343-600x940MARDI 21 MAI – 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience – Une conférence organisée par les Amis du musée de Morlaix – Françoise Daniel : Art brut et art singulier la création en dehors des circuits culturels. Si la notion d’art brut a été définie par Jean Dubuffet en 1945, l’art des primitifs, des enfants et celui des « fous », a d’abord intéressé des médecins et des artistes dès la fin du 19è siècle : fauves et cubistes, le docteur Morgenthaler, les artistes du Blaue Reiter, les surréalistes…  Se plaçant dans cette tradition romantique du génie malade, le peintre Jean Dubuffet (1901-1985) donne en 1945 sa propre définition en creux d’un art brut, qui ne serait ni primitif, ni naïf mais élémentaire, mental et obsessionnel, la forme sauvage de la création, «par des personnes indemnes de culture artistique …». Un art qu’il trouve lui aussi dans les hôpitaux psychiatriques puis chez  les visionnaires, les peintres médiums, les spirites, les excentriques ou « les idiots inspirés »,  qui sont souvent  acculturés de leur propre culture populaire. Ce sera pour nous l’occasion de regarder les messages de cet art qu’on a pu qualifier de singulier ou d’outsider et qui reste avant tout un art de la fantaisie et du rêve.

 

454MARDI 4 juin – 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience –Béatrice Riou : Guillaume Fouace – En 1886, Edmond Puyo, conservateur du musée de Morlaix achète au Salon de Nantes Le homard, très belle nature morte de Guillaume Fouace, actuellement exposée à la Maison à Pondalez. Peintre de son époque nous vous invitons à découvrir cet artiste d’origine modeste qui va gravir tous les échelons de la réussite.