Daniel Spoerri, le hasard comme maître