/tmp/

Conférence organisée par les Amis du musée de Morlaix – Jeudi 23 mai à 18h

Ancien lycée de Kernegues – Place Onésime Krebel – entrée 7 euros ( 5 euros adhérents)

contact : amisdumuseedemorlaix@gmail.com

Les Nouveaux Réalistes (1960) ou un nouveau mode d’appropriation du réel dans l’art.

En 1960 le critique d’art Pierre Restany (1930-2003) constatait l’obsolescence de la peinture, alors à dominance abstraite et regroupait un collectif d’artistes aux productions très variées « en raison de leur même intérêt et mise en œuvre d’« un réel perçu en soi et non à travers le prisme de la transcription conceptuelle  ou imaginative ».

Arman, César, François Dufrêne, Raymond Hains, Yves Klein, Martial Raysse, Mimmo Rotella, Daniel Spoerri, Villeglé allaient signer le premier manifeste, rejoints ensuite par Niki de Saint-Phalle et Gérard Deschamp. Vide et Plein, poubelles, accumulations, compressions, néon et publicité, lacéré anonyme, affiches et dessous d’affiches, tableaux pièges, partaient d’ « un nouveau sens de la nature, de notre nature contemporaine, industrielle, mécanique, publicitaire… ». Le monde devient alors tableau pour Pierre Restany et ses fragments sont dotés d’universelle signifiance.

Les manifestations du groupement allaient durer 10 ans mais ont profondément marqué l’art contemporain, par ce retour du réel le plus trivial et la place de l’objet, de préférence de série, déjà central depuis les collages cubistes, les ready-made de Duchamp ou l’objet surréaliste, au moment du développement du Pop-art dans les pays anglo-saxons.