Conférence Françoise Daniel : Art brut et art singulier

MARDI 21 MAI – 18h – à l’ancien Lycée de Kernegues, Place Onesime Krébel, salle d’audience – Une conférence organisée par les Amis du musée de Morlaix – la création en dehors des circuits culturels. Si la notion d’art brut a été définie par Jean Dubuffet en 1945, l’art des primitifs, des enfants et celui des « fous », a d’abord intéressé des médecins et des artistes dès la fin du 19è siècle : fauves et cubistes, le docteur Morgenthaler, les artistes du Blaue Reiter, les surréalistes…  Se plaçant dans cette tradition romantique du génie malade, le peintre Jean Dubuffet (1901-1985) donne en 1945 sa propre définition en creux d’un art brut, qui ne serait ni primitif, ni naïf mais élémentaire, mental et obsessionnel, la forme sauvage de la création, «par des personnes indemnes de culture artistique …». Un art qu’il trouve lui aussi dans les hôpitaux psychiatriques puis chez  les visionnaires, les peintres médiums, les spirites, les excentriques ou « les idiots inspirés »,  qui sont souvent  acculturés de leur propre culture populaire. Ce sera pour nous l’occasion de regarder les messages de cet art qu’on a pu qualifier de singulier ou d’outsider et qui reste avant tout un art de la fantaisie et du rêve.